L’IRQR (International Railroad for Queer Refugees) est un organisme de bienfaisance enregistré au Canada, créé en 2008. L’IRQR s’engage à venir en aide aux réfugiés LGBT en Turquie en leur fournissant les éléments de base nécessaires à la vie quotidienne.

Retrouvez ci-dessous un communiqué (10/03/19) de Arsham Parsi, Directeur exécutif d’IRQR qui aborde la situation des réfugiés en Turquie.

Depuis lundi, de nombreux réfugiés ont rapporté que la police turque de Denizli et de quelques autres villes turques avait adopté un comportement hostile envers les réfugiés, en particulier les LGBT. Nous avons fait part de nos préoccupations à nos organisations partenaires en Turquie ainsi qu’au bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés à Ankara.

Je vais en Turquie pour rencontrer des réfugiés et mener une enquête rapide afin de fournir notre rapport aux responsables turcs ainsi qu’au HCR. Suite aux crises des réfugiés et à l’interdiction de séjour imposée aux réfugiés iraniens par les États-Unis, le temps de traitement est passé de 18 mois à 50 mois en moyenne.

Les réfugiés ne sont pas autorisés à travailler. Par conséquent, ils sont désespérés et incapables de subvenir à leurs besoins essentiels tels que le logement, la nourriture et les frais médicaux, et beaucoup d’entre eux demandent à l’IRQR de leur fournir une assistance dans le cadre de son fonds Safe House and Emergency Relief (SHER). Les bureaux d’immigration turcs ont refusé le statut de réfugié à plusieurs demandeurs d’asile LGBT parce qu’ils travaillaient sans autorisation et qu’ils risquaient d’être expulsés.

L’IRQR et moi ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider ces réfugiés vulnérables et les mettre en sécurité là où ils ont une nouvelle chance de vivre. Nous avons besoin de votre aide plus que jamais.

Arsham Parsi
Directeur exécutif IRQR

English version

Since Monday, I have received many reports from refugees that local Turkish police in the city of Denizli and a few other Turkish cities has started a hostile behaviour toward refugees specially LGBTs more than ever. We have raised our concerns with our partner organizations in Turkey as well as the office of the United Nations High Commissioner for Refugees in Ankara.

I am going to Turkey to meet refugees and conduct a quick investigation in order to provide our report to Turkish officials as well as the UNHCR. Following the refugee crises and the US Travel Ban on Iranian refugees, the processing time has been increased from average 18 month to 50 months

Refugees are not allowed to work. Therefore, they are desperate and unable to pay their basic needs such as shelter, food and medical expenses and many of them asks IRQR to provide them assistance as part of its Safe House and Emergency Relief (SHER) fund. Several LGBT asylum seekers were denied refugee status by Turkish Immigration offices because they were working without permit and they are at risk of deportation. 

IRQR and I will do whatever we can to help these vulnerable refugees and bring them to safety where they have a new chance at life. We need your help more than ever. Support IRQR

Cooperatively,


Arsham Parsi
Executive Director
International Railroad for Queer Refugees

Donation form Canadians Donation form Non-Canadians